Alimenterre à Bonne-terre

27 novembre : Les élèves de STAV avec Mme Todorovic, après avoir participé au festival alimenterre, ont travaillé sur des expositions proposées par le CDI autour de l’alimentation et autour de la faim. Abordant la problématique de l’alimentation dans le monde et chez nous avec les causes des difficultés, les perspectives et des pistes pour l’avenir. Un beau travail de réflexion et de synthèse dans la droite ligne du nouveau Bac

12 novembre En terminale SAPAT, avec Mme Gil, nous avons regardé à Bonne Terre un film du festival alimenterre « recettes pour un monde meilleur ».  C’était intéressant de voir les conséquences des systèmes de production sur notre environnement et notre santé et comment certaines filières et certains producteurs trouvent des solutions pour une alimentation plus saine. Le film était intéressant et accrocheur car il nous a fait prendre conscience de l’inégalité entre les hommes face à l’alimentation et nous a interpellé sur la nécessaire diminution du gaspillage alimentaires qui permettrait de faire face aux besoins alimentaires de l’humanité dans les années à venir.  Ce film s’adressait aussi directement à notre  filière services à la personne avec les témoignages sur les actions menées pour les personnes en difficulté, pour l’éducation des enfants et avec la question du « manger différemment ».  Nicolas term SAPAT

24 novembre les seconde GT de Bonne Terre ont regardé dans le cadre de l’EATDD un film du festival alimenterre  » semer récolter résister » afin d’aborder les thèmes de l’alimentation, du territoire et de la souveraineté alimentaire  à travers le pain local et/ou industriel,  des filières de céréales et des habitudes de consommation. Après le film et une réflexion sur la solidarité internationale le 2 novembre, ils ont poursuivi leurs réflexions par une séquence sur les céréales et la consommation des produits à base de céréales animée par lafibala dans le cadre d’un tandem solidaire d’Occitanie Coopération. Le bilan écrit des  jeunes a montré qu’ils ont particulièrement aimé découvrir la multitude de céréales à partir des échantillons, la diversité des  transformations,  les  origines des céréales la place et les noms des pains dans différents pays autour de la planète et les inégalités de la sécurité alimenterre dans le monde.  Ils ont particulièrement aimé les échanges, débats et « paroles libres » ainsi que les  travaux de groupes, les animations ludiques et ce  malgré le respect de la distanciation. Ils ont noté que cela permet de prendre confiance et d’en apprendre plus ( j’ai appris « intellectuellement », complet, instructif…). Le projet va se poursuivre au second trimestre autour de la consommation, de l’environnement  et du territoire avec le professeur d’économie.

10 novembre Rémi et Nagim de  première STAV Bonne-Terre nous parlent de la séquence de pluri  lundi aprés-midi autour du film alimenterre « chemins de travers » avec   Mme Valy et Mme Todorovic :  Le film était intéressant car il traite des thèmes d’actualité : alimentation, production des aliments, consommation, il nous a fait réfléchir à notre mode de vie et à notre alimentation. Nous nous sommes interrogés sur ce que nous, par nos choix, nous pouvions faire changer. Au niveau de la production j’ai découvert le problème des graines hybrides qui rendent dépendant des semenciers alors que les graines de variétés anciennes permettent aux agriculteurs de produire leurs semences et apportent des goûts meilleurs. Pour ma part j’ai retenu l’importance du bienêtre animal sur la production et la qualité de la viande.  J’ai aussi été intéressé par les témoignages sur les systèmes de production différents et j’ai été surpris qu’il existe bio et bio ;  le bio des supermarchés étant souvent produit de façon intensive. Sur le coup cela nous a posé la question de la place du petit commerce dans notre consommation. Aprés le film nous avons prolongé notre réflexion à partir d’un questionnaire réalisé par nos enseignants autour des saisons de production. Quelques phrases chocs qui nous ont marquées :  la graine apporte la vie  ;   bio et local c’est l’idéal. Enfin nous retenons particulièrement une phrase du film « pour changer les choses il faut changer soi-même ».

Alimenterre Maroc-France Bonne-terre

Depuis plusieurs années Bonne-Terre a un partenariat avec le Maroc concrétisé par des voyages de nos élèves de bac STAV à Ouarzazate et par l’accueil des jeunes de l’Association Isfoutalil de Développement chez nous. Il était donc logique que, dans le cadre des projections du festival alimenterre à Bonne-Terre, les premières Bac Techno STAV s’intéressent au  film  sur le Maroc « le système alimentaire de Fès ». Notre partenaire marocain AGRISUD a publié un article sur l’échange avec nos élèves de STAV dans le cadre du festival alimenterre. Vous pouvez le retrouver ici : http://www.agrisud.org/…/festival-alimenterre-maroc…/ Retrouvez l’enregistrement de l’échange sur la chaîne YouTube du lycée : https://youtu.be/Rq8yCyeRUso

Les élèves ont découvert les nombreux défis auxquels ce système doit faire face (exode rural , pollution liée à l’agriculture, problème de l’eau…) ses atouts (traditions culinaires, régime méditerranéen) et les initiatives agro-écologiques ainsi que les coopératives qui cherchent à valoriser les produits du terroir et à améliorer la qualité de vie des agriculteurs.
Nous avons ensuite eu la joie de retrouver en visio depuis le Maroc Agri sud international qui nous avaient accueilli à Ouarzazate  en 2019  ainsi que la Fondation Norsis.   Les échanges, avec ces professionnels du développement ont portés  sur les programmes conduits par les deux organismes,  l’agriculture Marocaine, le développement de l’agro-biologie et le système alimentaire au Maroc.
Cet échange a permis  une ouverture des jeunes  au monde et aux problématiques actuels de notre société, un approfondissement des questions de l’alimentation au programme de STAV.  C’était donc une étape importante dans la préparation de nos élèves au « grand oral », épreuve importante du nouveau Bac, et un renforcement de  nos liens avec le Maroc et nos partenaires.
@cneap_

Jeudi 24/09 rencontre EADRSI Occitanie des équipes éducatives.

21 personnes  représentant 13 lycées du CNEAP Occitanie et 4 associations se sont retrouvées à La Raque autour des Correspondants régionaux EADRSI et du DREAP

Après un sympathique Brise-Glace, Caroline de Lafibala et Mari du Crosi ont animé des  échanges autour des films alimenterre programmés par les participants apportant des  informations complémentaires sur les différents films et les intervenants possibles.

La matinée s’est poursuivie par un échange sur quelques actions menées dans les établissements l’an dernier avant de donner la parole en visio à Erick Philippe Andriamihajarivo coordinateur adjoint de la fédération des collèges agricoles de Madagascar (FEKAMA) qui a parlé de la situation à Madagascar, des efforts pour suivre les élèves de 3ème année et pour accompagner ceux en cours d’installation malgré le confinement. Il a également parlé de  la mise en place progressive du nouveau référentiel avec de nouveaux modules et de la rencontre des moniteurs en début octobre. La qualité de la connexion avec des paroles parfois hachées n’a pas permis une vraie discussion mais cette rencontre en visio illustre bien nos volontés réciproques de poursuivre les échanges entre FEKAMA et le CNEAP Occitanie. Volonté également illustrée par une vidéo qu’il nous a envoyée avec des mots de remerciements des jeunes malgaches   : https://youtu.be/bVoepLmpZ1A

La matinée s’est poursuivi par un rappel sur les collèges de Madagacar puis par des échanges sur les projets pour cette année : des discussions et des suggestions  pour poursuivre  notre engagement avec Fekama  (différentes formes de bols de riz,  tombola, expositions…) pour renforcer notre réseau (Café-visio, yammer) et pour organiser le rassemblement à Touscayrats en avril prochain (ateliers créés par les jeunes, témoignages des actions menées, repas « spécial », flashmob proposée par Ceret https://youtu.be/Cde0XnZx6fY

Après le repas  chacun a pu jeter un coup d’œil sur des outils d’animation amenés par le CCFD-TS, le Crosi, Lafibala et Artisans du Monde. Philippe Bosc de Rieumes et Dominique Laroche de Souihanels ont ensuite présenté le Consortium Eramus pour les Bac Pro et techno  lancé par 3 établissements du CNEAP Occitanie.

Le reste de l’après-midi a été consacré à la découverte par groupe de deux animations l’une autour de la pêche visant à réfléchir à la gestion d’une ressource à travers un jeu de rôle (Lafibala) et l’autre à se mettre en situation de création  en imaginant Un projet autour du Commerce équitable dans un contexte et avec une problématique définie (Artisans du Monde).

Une belle journée où les participants sont repartis avec le plein d’énergie et d’idées  et la volonté de se retrouver régulièrement par visio.

Établissements représentés :Beaumont de Lomagne, Capestang, Gigean, Labège, Lasborde,  Lézignan Corbière, Limoux,  Masseube, Pezens, Rieumes, Souihanels, Verdalle.

 

23 avril la solidarité confinée

Le 23 avril pour la  fête de solidarité nous devions êtres plus de 250 jeunes  et adultes de10 établissements agricole du CNEAP  Occitanie  pour partager les vécus de solidarité de l’année autour du thème « Vers une alimentation solidaire ici et là-bas » avec un engagement dans un projet régional de solidarité en direction des collèges de Madagascar de Fekama-Fert avec le soutien des riziculteurs de Camargue, d’Occitanie coopération, de Lafibala, du CCFDTS, du Cneap Occitanie, de Fert, de Fekama et Artisans du Monde.

Le réseau EADRSI Occitanie a refusé que le virus vienne  interrompre notre projet de solidarité. Le 23 avril six établissements se sont mobilisés pour que les élèves qui devaient participer au rassemblement bien que confinés consacrent un moment de la journée  à la solidarité et au projet avec Madagascar.

Les élèves de Céret, Capestang,Souilhanels, Pézenas, Pézens et Masseube, individuellement ou à deux, ont écrit aux jeunes des collèges agricoles de Madagascar créant une belle fresque  d’une soixantaine de messages d’amitié que vous trouvez ci-dessous ou à voir sur notre film youtube 

Des jeunes de Pézens et du club de solidarité de Pézenas à 15h le jeudi après-midi ont  marqué cette fête de solidarité en partageant  à distance une flashmob.

Toujours dans le cadre de la solidarité et du confinement les jeunes de Souilhanels ont réfléchi sur l’alimentation à partir de l’animation « entouka ça va » proposée par Lafibala, tandis que les élèves de Pézenas s’intéressaient au commerce équitable à partir d’un film proposé par Artisans du monde. les jeunes de Ceret de leur coté écrivaient une lettre engagée  à Anne Panel directrice pour lui témoigner de leur sympathie à l’égard de Fert et de ses actions  à lire ici .

Souilanels Notre solidarité avec Madagascar

Dans la poursuite de leur engagement avec Madagascar les élèves ont travaillé sur l’animation proposée par lafibala  et adaptée par leur professeur Dominique :  Observe ces photos; il s’agit de deux familles que l’on découvre dans le film « Entouka, ça va! » Elles ne vivent pas sur les mêmes continents, et ne s’alimentent pas de la même manière…
Réponds aux questions suivantes:
1. Localise et décris les deux pays où vivent ces deux familles
2. Décris leur alimentation: quantité et variété des aliments, proportion de produits bruts (c’est-à-dire non transformés, non industriels), place de la consommation de céréales et féculents, produits laitiers ; viande, poisson et oeufs ; fruits et légumes ; huile, condiments et sauces ; snacks et bonbons ; plats pré-cuisinés et produits instantanés ; boissons ; autres.
3. A ton tour… Pendant une journée, mets par écrit ton menu du petit-déjeuner au dîner, sans oublier les en-cas (fruits, gateaux, chips…) et les boissons.
4. Envoie-moi tes réponses sur Ecole Directe.

Voici  des réalisations d’élèves en solidarité avec leurs camarades de Madagascar  :

 

Un Powerpoint de présentation de Madagascar  : https://youtu.be/k7Yq4QcQwnY

Un message aux élèves des collèges : 

 

Pézens Flashmob

Les élèves de 2nd se sont mobilisés pour créer une chorégraphie et une flashmob dont voici  le modèle lien ici.  A L’objectif est que les élèves des 9 établissements s’entrainent pour la réaliser le 23 avril. Nous ne seront ps rassemblés physiquement le 23 avril mais nous pouvons l’être en esprit et pourquoi pas faire tous ensemble dans nos confinement la flashmob !

Très bientôt  La flash mob réalisé par la classe de 2nd